Les Coulisses de Bruxelles

Les coulisses de Bruxelles, c’est avant tout le nom d’un blog. Surement un des meilleurs blogs politiques, et parfois très révélateur de l’ambiance de Bruxelles.

Car la capitale de la Belgique est un monde à part. Pas du point de vue culturel (enfin si, mais ce n’est pas le sujet ici, quoiqu’il y aurait beaucoup à dire sur la musique belge en générale) mais bien au niveau politique (vous avez du vous en douter). Plutôt que de me faire l’écho d’hypothétiques commentaires « d’inside man » qui m’ont été donnés d’entendre pendant deux jours (je viens d’y passer deux jours grâce à mon stage), je préfère insister ici sur le fait que le microcosme bruxellois est un monde politique à part.

Pas étonnant qu’on emploi le mot « coulisses ». Tout ici apparait être des discussions informelles, des négociations de tous les instants, en anglais le plus souvent. Je ne veux pas non plus travestir le propos : les institutions européennes sont prédominantes, immenses, impressionnantes (les bâtiments du parlement et de la commission en tête). Le travail de la Commission peut être connu de tous. Mais il faut bien se rendre compte que l’Union Européenne, c’est avant tout une question de réseaux, de discussions informelles, d’échange d’information, de négociations … de compromis.

Ce fameux mot que beaucoup en France ont du mal à comprendre. Les optimistes voit cette tentative perpétuelle de compromis comme un signe de démocratie et de prise en compte des intérêts de chaque pays, mais aussi de chaque structure, de chaque entité territoriale. Les sceptiques préfèrent parler de « somme des intérêts personnels de chacun » et de système où ceux ayant le plus de pouvoir d’influence seront gagnant.

Le fait est que l’Union Européenne est compliquée. Cet espèce de machin politique hybride, unique dans le monde est difficile d’accès, moyennement saisissable malgré toute la bonne volonté qu’on y met. On a pu le voir il y a quasimment trois ans maintenant, lors du référendum sur le traité constitutionnel. Tout le monde y allait de son avis, Europe ultralibérale pour beaucoup, on essayait de se confronter à l’obscurantisme des textes sans jamais réussir à comprendre exactement le fonctionnement tellement complexe de cette machine (rassure toi, je ne vais pas tenter l’exercice).

La meilleure preuve est d’ailleurs le résultat d’un sondage paru il y a peu à l’occasion du cinquantième anniversaire du parlement européen : je cite LES COULISSES DE BRUXELLES dans un post récent : « À la question : « le Parlement européen est-il directement élu par les citoyens européens », 41 % des Français répondent « vrai », 44 % « faux ». La France se classe à l’avant-dernière place européenne. […] L’ignorance ne s’arrête pas là : 46 % Français sont persuadés que les députés européens siègent par nationalité et non par appartenance politique et 47 % que les députés votent en fonction de leur intérêt national […] Seulement 27 % des Français disent avoir lu, vu ou entendu récemment dans la presse ou sur internet quelque chose à propos du Parlement européen. Ce sont même les moins informés de l’ensemble de l’Union ! »

No Comment ?

Allez, pour finir, quelques petits « ragots » (je cède)…

A Bruxelles aujourd’hui, comme on s’en doute, la présidence française est sur toutes les lèvres. Le pouvoir politique français nous donne plutôt l’impression que sa présidence sera l’occasion de concrétiser un grand nombre d’initiatives au niveau de l’Union. Encore une fois, la France éclairée semble vouloir guider les 26 autres. Sauf qu’un grand nombre d »inside man (j’aime ce terme aha) nous disent plusieurs choses :

– la France devra surtout s’occuper de mettre en place les initiatives du traité simplifié qui n’a pas encore été ratifié par l’ensemble des membres
– avoir la présidence la deuxième partie de l’année n’est pas vraiment avantageux car elle est dans les faits rognée de deux mois (juillet août), l’été et ses vacances étant souvent trop fort
– Christine Boutin peut crier autant qu’elle veut et sur tous les toits qu’elle mettra le logement en priorité, les 26 membres restant ne veulent rien entendre. Idem pour un certain nombre d’autres sujets.

Il sera donc intéressant de voir ce qui va se passer sur l’immigration (Sarkozy veut de longue date établir un accord entre tous les membres), l’énergie, la défense, l’environnement ou encore le logement. On fait le bilan d’ici un peu plus de six mois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :