Erreurs médicales a gogo

Depuis le décès fin décembre d’un homme à cause, nous a-t-on d’abord dit, d’un manque de lits de réanimation, j’ai l’impression que pas un jour ne se passe sans qu’il n’y ait eu d’erreurs médicales (Le Figaro parle d’une loi des séries). Pourtant, en faisant un peu de recherches, on se rend compte que celles … Lire la suite